Mémoires de traduction

Réduisez vos coûts tout en augmentant la qualité de vos traductions grâce à l'utilisation des technologies modernes de traduction.

Le processus de « recyclage » des traductions existantes vise à réduire les coûts et le temps nécessaire à la traduction.

Ce processus garantit que les phrases ou unités de texte répétées dans un projet ne sont traduites qu'une seule fois. À cet effet, le traducteur travaille avec une base de données, que nous appelons de manière imagée « mémoire de traduction », alimentée au fil de la traduction. Cette base de données sauvegarde les traductions réalisées en unités logiques (une phrase, un titre, par exemple) appelées « unités de traduction » ou « paires linguistiques », composées de la phrase source (à traduire) et de sa correspondance dans la langue cible (phrase traduite).

Si une phrase déjà traduite se répète à l'identique, ou partiellement, la base de données la reconnaît et suggère sa traduction initiale. Le traducteur aura alors la possibilité de réutiliser la traduction initiale et/ou de l'adapter de manière à ce que la traduction corresponde à la nouvelle phrase source. 

Ce processus permet non seulement de gagner en rapidité et de réduire les coûts de traduction, mais aussi de garantir l'utilisation cohérente de la terminologie spécialisée et d'améliorer la qualité de la traduction de votre documentation.

Vos avantages en bref

Rapidité

Les mémoires de traduction apparaissent très avantageuses pour la traduction de textes répétitifs, notamment la documentation technique. Elles permettent d'analyser le contenu du texte à traduire et de déterminer le nombre de mots répétés ou de mots figurant déjà dans la mémoire (d'un projet précédent, par exemple). Sur la base de cette analyse, le client aura le choix de faire relire les phrases répétées ou déjà traduites ou de demander à ce que son texte soit prétraduit. Dans ce cas, le traducteur ne s'intéressera plus qu'aux fragments de texte correspondant aux phrases qui ne sont pas encore ou que partiellement traduites.

Qualité

La réutilisation, ou le recyclage, des traductions existantes permet de garantir l'emploi cohérent d'une terminologie spécialisée ou de la terminologie préconisée par le client.  Au-delà de la terminologie, l'utilisation d'un système de mémoire de traduction assure également la cohérence stylistique et linguistique des traductions en offrant au traducteur un référentiel des règles stylistiques choisies pour les différentes catégories d'unités de traduction (titre, instruction, etc.).

Réduction des coûts

Seuls les nouveaux fragments de texte ou nouveaux mots dans l'analyse sont facturés au tarif de base. Les autres catégories d'équivalence partielle résultant d'une traduction antérieure ainsi que les équivalences parfaites et les répétitions bénéficient d'un tarif dégressif.

Gestion des mémoires de traduction

Transline se charge de créer une mémoire de traduction réservée à chacun de ses clients. Cette base de données ne contiendra donc que les traductions des documentations de ce client et sera alimentée au fil des traductions. Dans le cadre du suivi et du processus de validation des traductions par le client, nous assurons également la saisie des modifications demandées par le client.

En résumé, les systèmes de mémoire de traduction sont profitables à plusieurs niveaux :

  • Réemploi des traductions réalisées antérieurement
  • Garantie de la cohérence
  • Uniformisation de la terminologie
  • Économie sur les coûts de traduction pouvant aller jusqu’à 70 %
  • Réduction des frais de PAO
  • Constitution d'une ressource terminologie spécifique à chaque client